L’émergence des Créatifs Culturels

Enquête sur une population croissante tournée vers l’écologie, les valeurs féminines, le social et le développement psychospirituel

La grande majorité des analyses et des réflexions sur l’évolution de nos sociétés en viennent à des constats pessimistes et alarmants, souvent décliniste. En voici une qui constitue au contraire une bouffée d’espoir et qui est d’autant plus précieuse pour cela. Une enquête de 14 ans menée par le sociologue Paul Ray et la psychologue Sherry Ruth Anderson publié en 2001 montre qu’un changement important est à l’oeuvre dans les sociétés occidentales.

Une tendance lourde de nos sociétés est la montée de l’individualisme. L’originalité du travail de P.Ray et S.H Anderson est de montrer que cet individualisme s’accompagne pour une partie importante de la population, celle qu’ils nomment les Créatifs Culturels, d’un altruisme et d’un intérêt pour les questions sociales et écologiques qui s’élargit à de plus en plus de questions et de plus en plus approfondi.

Les auteurs montrent comment ce changement s’accompagne d’une mutation des mentalités, d’une redéfinition des priorités et des formes d’engagement. Ce changement est un changement culturel de grande ampleur qui concerne notre vision du monde et les valeurs fondamentales en lesquelles nous croyons.

Les 3 cultures

Paul Ray s’est efforcé d’aller au-delà des tendances passagères pour analyser plus profondément ces orientations culturelles sur le long terme. Il a ainsi isolé trois grandes façons de voir le monde afin d’en distinguer trois groupes. Il les a appelé les Modernistes, les Traditionalistes et les Créatifs Culturels. Ces trois groupes sont bien sûr aisément divisibles en plusieurs sous-groupes. De plus ils peuvent différer selon les pays ( Une même étude est sortie en France sous la direction de l’Association pour la Biodiversité Culturelle). Néanmoins cette classification est utile pour avoir une vue globale de nos sociétés. Il est néanmoins important de comprendre qu’il ne s’agit pas là d’opinion mais de façon fondamentale de voir la vie, ainsi ces groupes ne recoupent pas la façon dont on classe habituellement les gens, sur critère social ou politique.

Le groupe le plus important est celui des Modernistes. Ils représentent la culture dominante, urbaine et partagée par l’establishment, autrement dit Mainstream. On pourrait le résumer en parlant d’une culture matérialiste et assez court-termiste, avec un goût prononcé pour la nouveauté.Ils considèrent que leur façon de voir et de faire les choses est la seule raisonnable et qu’il n’y a aucune alternative possible. C’est pourquoi ils peuvent se montrer assez méprisants vis à vis de ceux qui ne pensent pas comme eux.

Les Traditionalistes sont des conservateurs, avant tout en matière de religion. Ils peuvent être hétérogènes sur d’autres plans. Ce sont souvent des gens venant des milieux ruraux et ils sont plus âgés et moins diplômés que la moyenne. Il s’agit en fait d’une contre-culture en réaction au Modernisme qui devant les défis actuels préfère se tourner vers les solutions du passé en prétendant que si les choses vont mal c’est parce qu’on s’est détourné des solutions et des valeurs qui marchaient. Du fait qu’ils cherchent à se protéger du monde qui les entoure ils tendent à être manichéens et parfois xénophobes.

Ce sont les deux groupes qui sont habituellement reconnus par les médias et l’opinion et qui se livrent parfois à une guerre culturelle notamment aux Etats-Unis. Cependant les auteurs ont identifié un troisième groupe qui rassemble des personnes qui ne peuvent être classés dans aucun des deux groupes. Pour schématiser on pourrait dire qu’alors que les Traditionalistes se tournent vers le passé et que les Modernistes restent profondément attachés aux solutions du 21eme siècle, les Créatifs Culturels sont ceux qui se mettent à la recherche de solutions nouvelles face aux immenses déficits du Modernisme. Ils sont par exemple à la pointe en ce qui concerne le développement de modes de vie, de production et de consommation soutenables écologiquement et responsable socialement, sur la diffusion de nouvelles façons d’aborder l’éducation, le traitement de la déviance etc.

La philosophie des Créatifs Culturels

Ce groupe est caractérisé par une prise en compte permanente des perspectives planétaires et écologiques, par un point de vue que certains appellent féminin (empathie, recherche de modèles d’organisation non-hiérarchique, rejet du patriarcat), un souci de développement spirituel et psychologique, une prise de distance vis à vis des institutions modernes et notamment les partis politiques et les médias ainsi qu’un rejet du matérialisme et du culte du paraître.

Les Créatifs Culturels sont semblables sociologiquement aux autres en tous points sauf un: ils sont constitués aux deux tiers de femmes. Ce groupe est une construction statistique qui est apparue évidente au cours de l’étude mais c’est un groupe qui n’a pas conscience de lui-même. De plus comme leurs opinions ne sont pas représentés par les institutions de la culture dominante qui tend à les traiter avec mépris, ils ont généralement appris à être discret et pensent être très peu nombreux à avoir ces valeurs.

On peut lire leur apparition à travers les mouvements relevés par des études comme l’Enquête Européenne sur les Valeurs ou la World Value Survey. Ils portent une attention particulière à l’authenticité, c’est à dire le fait de conformer sa vie aux valeurs que l’on prône. Ils montrent également plus d’idéalisme, d’altruisme et moins de cynisme que les autres groupes, ce qui se traduit par beaucoup de bénévolat et une implication dans les solidarités, souvent locales.

Histoire et enjeux

Ce groupe est apparu lors de la fracture culturelle qu’ont été les années 60 et 70. Ce fut une période où une partie importante de la jeunesse se mit à remettre en cause la société et ses postulats. Cette remise en cause se manifesta dans deux types de mouvements qui avaient peu de communication entre eux: l’activisme social et politique (mouvement des droits civiques, écologie, féminisme, remise en cause de la société de consommation) et la démarche psychologique ou spirituel (essor de la psychologie, des religions orientales, mouvement hippie etc.).

Les participants de ces mouvements ne furent jamais qu’une part infime de la population. Cependant le nombre de sympathisants qui les suivirent furent beaucoup plus nombreux, sans compter le nombre de gens qui furent touchés d’une façon ou d’une autre par les messages de ces mouvements fut beaucoup plus important. De ce fait ils changèrent la vision de la société sur de nombreux sujets comme la place de la femme et de la nature dans notre culture ou encore notre vision de l’autorité ou notre attention à notre bien-être.

Une partie de ceux qui participèrent à ces mouvements et de leur public s’éloignèrent ainsi du paradigme de la culture dominante pour commencer la recherche d’une autre façon de fonctionner. De 5% dans les années 60, on peut à présent estimer à 25% le nombre de personnes qui partagent ces valeurs et cette vision du monde avec un coeur de 12% qui les vivent profondément.

Selon les auteurs l’intérêt de ce groupe est qu’il apporte des réponses et un nouveau discours face à la crise civilisationnelle que traversent les sociétés occidentales. Il est donc nécessaire que les individus qui font partie de ce groupe culturel réalisent que leurs valeurs sont partagés par plus de gens qui ne le croient, puis que le groupe lui-même prenne conscience de sa force et de son potentiel pour changer la société.

Mathieu Albouy

Pour aller plus loin que ce résumé sommaire:

Paul. H Ray, Sherry Ruth Anderson, L’émergence des Créatifs Culturels, enquête sur les acteurs d’un changement de société, éditions Yves Michel, 2001

Association pour la biodiversité culturelle, Les créatifs culturels en France, éditions Yves Michel, 2007.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :